Manue et le yeti

Elle est belle

09:24, 30/11/2011 .. Publié dans Nepal .. 0 commentaires .. Lien

assan marche

Matin, 8 am. Kathmandou, Nepal. Les machines a coudre du sweat shop d'a cote resonne deja, se joignant aux oiseaux du matin. Tant qu'il y a de l'electricite, il faut produire, les magazins de l'autre cote du monde attendent. Je me reveil, fait mon pot de the, comme presque tous les matins. Une compilation de Buddha Bar dans les hauts parleurs, un peu d'encens pour parfumer ma chambre, et mon esprit sort lentement du monde du reve. J'ouvre un livre. The rebirth of Nature de Rupert Sheldrake. Je lis quelques pages, assise devant l'ecran de mon ordi, confortable sous mon sac de couchage. C'est l'hiver, le temps est frais, le ciel bleu durant la journee, le soleil rechauffant chaque cellule du corps pour redescendre la nuit. A Kathmandou, pas de chauffage, j'ai de la chance d'avoir de l'eau chaude, de la chance d'avoir de l'eau.

Cela fait longtemps que je n'ai pas ecrit. Encore moins en francais. A ce qui parait, pour devenir bon a quelque chose, il faut pratiquer, travailler, encore et encore, transpirer. L'inspiration n'etant qu'une petite part de la fonction creative... a ce qu'il parait. Ce serait l'approche du monde occidental. Travail, productivite, il faut se battre pour arriver a quelque chose.

dassein balancoires


D'autres encore disent qu'il faut simplement rentrer dans le moment, s'oublier pour un instant, devenir creation elle meme, et alors, elle soufflerait tous les secrets et formes dont la vie est faite. Nul d'inspiration besoin, la vie serait en elle meme source de toutes les inspirations imaginables. Ce serait le modele oriental. Ici, nulle besoin de se battre, nulle besoin de forcer la nature, car apres tout, elle fera bien ce qu'elle veut. De ce cote du monde, on passe le temps, c'est tout, alors qu'en occident on semble courir apres le temps, comme si on pouvais le rattrapper ce temps qui fuit. L'occident recherce le temps perdu, l'orient vie ce temps. La rencontre des deux fait tourner le monde depuis la nuit des commencements sans fins...

mini bus

Occident, Orient. Ces mots eux aussi sont des reves. Memes si les images que je vient d'en donner peuvent paraitre jolies, elles ne demeurent que poesies. La verite, semble bien autre, bien plus simple, bien plus individuelle. Memes si les cultures Occidentales et Orientales ont de reelles differences, dans le fond, les questions resteront individuelles. Il y a les riches et leurs reves, et les pauvres et leurs reves. Partout il y a riches et pauvres, chaque riche un individu a part entiere, chaque pauvre un individu a part entiere. Le reste n'est que romantisme...

part 2
part 3
 


Ajouter un commentaire

{ Page précédente } { Page 20 sur 78 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Amis

Mes albums

Autres projets

Blog
English travel blog
Blog de tatouage
UPF
Banopa farm

Rubriques

France
Inde
Nepal
Pensées du jour
Présentation

Derniers articles

Le poete chinois
Panam
Voyage
Teej
Encre


Newsletter

Saisissez votre adresse email